Notre rôle

Microcrédit, macro-impact

Les résultats de trois études récentes confirment que microStart a un impact durable sur les entreprises débutantes et sur la société.
#ResourceNotFound: Labels, Show description#

copyright Natalie Hill pour microStart

En six ans, microStart a implanté un réseau national de cinq agences, rencontré plus de 15.000 personnes et accordé des crédits pour près de 25 millions d’euros. Ceux-ci ont contribué à la création ou au maintien de 2.000 emplois.

MicroStart n’offre pas seulement une chance aux personnes qui n’ont pas accès au financement bancaire classique pour lancer leur activité. En 2014, une étude de la haute école de commerce Vlerick a montré que les investissements de microStart ont également rapporté une coquette somme à la société: l’État gagne chaque année un montant de 2,21 millions d’euros, en recettes d’impôt supplémentaires (1,12 million d’euros) et en économies dans les dépenses de sécurité sociale (1,09 million d’euros).

Récemment, ces chiffres ont été actualisés et complétés par deux autres études (KPMG et VISES). Les résultats, qui ont été présentés le 19 octobre, confirment l’impact positif et durable de microStart.

Moteur de l’emploi
En moyenne, chaque entreprise financée par microStart a créé 1,6 job, celui du micro-entrepreneur compris. De tous les clients accompagnés par microStart, 84% possèdent toujours leur emploi deux ans plus tard. Le pourcentage de survie des entreprises financées par microStart est de 75% et connaît une progression constante depuis 2014. Parmi ceux qui ont cessé leurs activités, 9% ont trouvé du travail auprès d’un autre employeur et 16% sont au chômage.

Valeur durable
En comparant la situation professionnelle des clients avant et après le prêt obtenu auprès de microStart, l’étude de KPMG a pu démontrer la valeur du microcrédit. KMPG a calculé que, pour chaque euro investi dans le programme de microcrédit de microStart, la collectivité en recueille 4 deux ans plus tard. Par le biais de recettes fiscales et de cotisations sociales supplémentaires, mais aussi d'une diminution des allocations de chômage et d'autres prestations sociales. MicroStart ne lutte donc pas seulement contre l’exclusion sociale mais contribue aussi à créer de la valeur durable et équitable.

Engagement social
"Le système bancaire traditionnel exclut tout un pan de la population, à savoir les moins nantis", a affirmé notre CEO, Max Jadot, lors de la présentation des résultats de l’enquête. "Grâce à notre partenariat avec microStart, nous pouvons néanmoins traiter presque toutes les demandes de crédits et prendre un engagement social en proposant des produits et services accessibles à tout le monde."

MicroStart a été créée en 2010 par BNP Paribas Fortis et par l’Association pour le Droit à l’Initiative (Adie), avec le soutien du Fonds d’investissement européen. Cet organisme octroie des crédits de 15.000 euros maximum destinés au lancement ou au développement d'une activité économique. Il met un réseau d’experts à la disposition des entreprises qui ont emprunté et leur propose aussi un accompagnement gratuit, ainsi que des formations.

Quant à BNP Paribas Fortis, elle ne se limite pas à son rôle d’actionnaire de référence mais apporte un large soutien à microStart via son apport de fonds pour les microcrédits et sa participation au conseil d’administration, mais aussi via une assistance technique et le coaching fournis par un tas de bénévoles et d'anciens collaborateurs de la banque.
Contact